QU'EST CE QUE LE YOGA?

QU'EST CE QUE LE YOGA?

 

Le Yoga est un système complet, un Art de vivre qui permet d'évoluer, d'être au monde tout en donnant le meilleur de soi même.

 

C'est un voyage spirituel qui permet d'explorer de nombreux domaines:

 

- La santé et le bien-être corporel. La guérison à travers le Yoga. (physique et psychique).

 

- La connaissance du système des Chakras et leur impact sur notre vie, nos émotions & leur éveil.

 

- Les questions métaphysiques: l'homme et l'univers.

 

- Le fonctionnement du corps. (physique, énergétique, émotions & mental).

 

- Le Yoga du rêve et la relaxation.

 

- Une hygiène de vie saine.

 

- La philosophie du Yoga (Yamas & Niyamas)

 

- Les bénéfices de la méditation.

 

- Les asanas (postures) et pranayamas (respirations).

 

Et bien d'autres domaines...

Les Yoga Sûtras


Les Yoga Sûtras écrits par Patanjali, est un recueil de 195 aphorismes (Sûtra) en 4 chapitres. Les Sûtras sont des phrases brèves, destinées à être facilement mémorisées. On estime leur rédaction entre 1500 et 500 av J.C. Ce texte est la référence du système philosophique du yoga. Patanjali définit clairement le yoga, il explique les comportements du mental, qui sont la cause des souffrances et des effets obtenus si on arrive à les canaliser. Il aborde les obstacles sur la voie et comment les éliminer. Il parle aussi de l’ignorance ou  du manque de conscience qui sont la cause de l’attachement, de l’égoïsme, des peurs...

La contribution de Patanjali est fabuleuse pour le yoga parce qu’il explique les choses de façon très pragmatique.


Il propose les 8 étapes de Ashtânga Yoga comme voie pour sortir de la souffrance : 

1. Yama, les règles morales

2.  Nyama, les disciplines intérieurs

3. Asana, les postures

4.  Prânâyâma, les techniques de respiration



5. Pratyâhâra, le retrait des sens

6.  Dhâranâ, la concentration

7.  Dhyâna, la méditation

8.  Samâdhi, la libération ou l'extase


(Attention à ne pas confondre avec la pratique Ashtanga Yoga qui se répand rapidement en Europe, qui est une pratique de yoga dynamique introduite il y a environ 50 ans aux USA par Pattabhi Jois.)


Patanjali explique l'attitude mental à adopter durant les asanas, il parle du prânâyâma et de ses effets mais il ne décrit pas les postures ni les techniques de respirations.


 


Le Hatha Pradîpikâ


Le Hatha Pradîpikâ a été écrit par Svâtmârâma au 14ème siècle de notre ère. Il a écrit son manuscrit sur les écorces d’un arbre appelé « bhojpatra » et il a dispersé les pages à différents endroits de l’Inde pour protéger son travail des musulmans qui détruisaient les textes non-islamiques. Jusqu’en 1960 le Hatha Pradîpikâ était incomplet, on ne connaissait que les 4 premiers chapitres. Les manuscrits sanskrits se terminent toujours par une phrase type. En l’absence de la phrase « ainsi se termine Hatha Pradîpikâ », Swami Kuvalayananda, fondateur de l’institut Kaivalyadhama, a toujours pensé qu’il était incomplet. Il a rassemblé 300 manuscrits provenant de temples ou de maîtres sanskrits et il a trouvé le 5ème chapitre qui clos l’ouvrage. Le texte complet a été édité sous le nom « Hatha Yoga Pradîpikâ » mais le terme « yoga » n’apparaît pas dans le titre du manuscrit original.


Ce texte s’accorde parfaitement avec les Yoga Sûtras et les complète.


Son contenu :


Il décrit les mauvaises conditions sociales de son époque et il parle d’une confusion qui a entraîné de mauvaises compréhensions à propos du yoga. C’est cette confusion qui l’a motivé à écrire ce texte sur les techniques du Hatha Yoga qui lui ont été transmises par son Maître, suite à une lignée de 15 Maîtres.


Svâtmârâma classifie la pratique en 4 étapes :

1.  Asana, les postures

2.  Kriyas, les processus de purification

3.  Prânâyâma, les techniques de respirations

4.  Mudrâs, les positions des mains


On y trouve les descriptions de :


    16 asanas, leurs techniques, leurs effets et leurs action préventif contre certaines maladies.

    6 kryias (ou Sat-Karmas), leurs techniques et leurs bénéfices.

    8 prânâyâmas, leurs techniques, les bénéfices en détails. L'auteur met en garde et décrit les différents problèmes qui peuvent

    survenir lors d'une mauvaise pratique.

    10 mudrâs, leurs techniques, leurs effets, les erreurs possibles et leurs conséquences.

    3 bandhas (les fermetures), leurs techniques et leurs utilités.


Il s'efforce de donner le plus d'éléments possible sur l'endroit idéal de la pratique, la nourriture appropriée, les attitudes qui mènent au succès et les obstacles à la pratique. Il parle de la Kundalini (une puissante énergie) et des principes de l’Ayur-véda (la médecine traditionnelle indienne).



Le Gheranda Samhitâ


Le Gheranda Samhitâ signifie « la collection de Gheranda ». C’est aussi un texte de référence du yoga traditionnel, il est considéré comme le plus encyclopédique des classiques du Hatha Yoga. Gheranda est sûrement un nom d’emprunt, on ne connaît rien de l'auteur, il ne parle ni de lui, ni de son époque. Il a été rédigé après le Hatha Pradîpikâ et on présume qu'il date du 15ème siècle.


Il est composé de 7 chapitres qui classifie la pratique en 7 étapes. On trouve la description des techniques de :


        22 sat-karmas : les processus de purification. D'une grande importance. On retrouve les 6 nettoyages de base   

        32 asanas : les postures. Et leurs bénéfices.

        25 mudras : les positions des mains.

        5 pratyâhâra : le retrait des sens.

        10 prânâyâma : le contrôle du souffle.

        3 dhyâna : la méditation.

        6 samâdhi : l'extase. Etat de libération


Gheranda décrit très agréablement la philosophie du yoga. Il explique, entre autre, qu'il n'y a pas plus grand barrage que l'illusion ("Mâyâ"). Nous sommes tous sous son emprise, le yoga est le moyen le plus puissant pour nous en libérer. Le plus grand ennemi est le coté négatif de l'égo ("ahamkâra") et le plus grand allié est l'intelligence ("buddhi").


(Source: tradiyoga)




3 route de Crosery - 88120 VAGNEY |  06-07-26-61-47

Copyright @ All Rights Reserved